Haïr les Ressources Humaines

Nous avons participé le 20 février 2019 à une conférence organisée par HR Neuchâtel. L’invité était Stéphane Haefliger, directeur des Ressources Humaines à la Compagnie Bancaire Helvétique, et dont le titre, interpelant et provocateur, avait réuni un nombreux public au Laténium d’Hauterive.

« Oserions-nous conseiller à nos enfants de suivre le même parcours que nous ? ».

La question mérite d’être posée. Ces dernières années, une abondante littérature décrédibilise la fonction RH, plusieurs films s’en moquent, des blogs l’attaquent frontalement. Va-t-elle disparaître une quarantaine d’années seulement après sa naissance ? Les organisations vont-elles outsourcer leur processus administratif et confier les recrutements aux responsables de service ?

Des prestigieuses écoles de management comme l’IMD ou l’INSEAD ont choisi de ne pas proposer de modules sur les Ressources Humaines dans le programme de leur MBA, participant ainsi au développement d’une croyance que l’on retrouve fréquemment dans les entreprises, selon laquelle n’importe qui peut exercer la fonction de responsable RH, pour autant qu’il maitrise le processus de la paie.

Dans cet environnement délicat, quelle est la marge de manœuvre du DRH ? Quelles sont les clés qui lui permettront de contribuer au succès de l’entreprise et de légitimer ainsi son rôle à l’interne ?

Plusieurs pistes se proposent :

  • Se focaliser sur les activités créatrices de valeurs comme le change management ou l’accompagnement de la digitalisation
  • Se déplacer verticalement ou horizontalement dans l’organisation et habiter la posture RH depuis une autre position (CEO, secrétaire général, responsable des ventes, …)
  • Se dresser comme un véritable partenaire des autres fonctions de direction en renforçant notamment son orientation client
  • Réinventer ses pratiques en faisant preuve d’audace et de créativité

Sans vouloir appeler à la mobilisation, il est vrai qu’une prise de conscience doit se faire par chaque titulaire de la fonction. Comment puis-je mobiliser mes efforts sur les activités clés ? Quels processus puis-je automatiser ? Comment impliquer mes collègues de la ligne tout en renforçant ma valeur ajoutée ? Quelles alliances puis-je trouver au sein de mon organisation ? Comment améliorer le service à mes clients internes ?

Des questions que tout responsable RH devra se poser désormais.